ESI Live

9 Décembre 2020
Paris, France
ESI Group a réuni les leaders industriels lors d’un évènement virtuel mondial pour échanger sur la transformation et la cross-fertilisation multisectorielle

ESI Group, acteur mondial du prototypage virtuel pour l’industrie, a organisé sa première série d’événements digitaux en présence de leaders industriels – baptisée ESI Live. L’objectif : partager retours d’expérience et expertises sur les transformations en cours au sein des différentes industries. La concurrence mondialisée, le raccourcissement des délais de production, la pression sur les coûts, les fortes réglementations environnementales et la crise sanitaire actuelle encouragent les industriels à se réinventer. Automobile, aérospatial, industrie lourde, énergie… Comment chaque secteur innove pour mieux répondre aux attentes des consommateurs ?

ESI Live a démarré le 5 novembre et s’est prolongé avec une session « Americas Bonus » qui s’est tenue le 17 novembre. Ces deux premiers événements digitaux ont réuni près de 600 participants du monde entier, de tous les secteurs d’activité du groupe et bien plus grâce notamment aux replays, encore disponibles à la demande.

Parmi les intervenants, dans le secteur automobile :

  • Atsushi Mizutani, Expert leader, Production Engineering R&D Center de Nissan Motors Corporation, a montré le rôle du prototypage virtuel dans l’accélération du processus de développement de pièces automobiles en plastique renforcé de fibres de carbone (CFRP). Léger mais extrêmement résistant, ce matériau sera utilisé pour fabriquer des voitures plus fiables et économes en carburant.
     
  • Dr. Weiran Jiang, Simulation & Advanced Modeling Director de Farasis Energy : le fournisseur sino-américain de batteries a remporté, dans un temps record, un appel d’offres auprès d’un équipementier automobile allemand de premier rang. Grâce à l’expertise d’ESI, la fiabilité du prototype virtuel du nouveau modèle de batterie de Farasis a été déterminante dans une approche « zéro prototype réel» requérant l’élimination de tout prototype physique.
     
  • Dr. Jiri Svoboda, de l’organisme d’audit et de certification TÜV SÜD, a montré comment garantir, grâce à une méthode combinant essais physiques et virtuels, la performance et la sécurité des véhicules autonomes.

Dans le secteur aérospatial :

  • Kaname Kawatsu, Associate Senior Researcher au sein de la structure Japanese Aerospace Exploration Agency (JAXA), s’est appuyé sur la simulation pour élaborer des modèles d’évaluation des risques pour aboutir à la conception de systèmes spatiaux abordables et fiables.
     
  • Thierry Eftymiades, Senior Vice President Engineering au sein de Latécoère, équipementier aéronautique, a mis l’accent sur les bénéfices collaboratifs de la solution de réalité virtuelle IC.IDO. L’immersion dans la maquette permet en effet aux différentes parties prenantes du projet, implantées à travers le monde, de visualiser rapidement le produit et de comprendre son interaction avec son environnement, et ce, dès les premières phases de la mission.

Dans le domaine des industries lourdes et de l’énergie :

  • Galen Faidley, Senior Engineering Project Team Leader au sein de la division Virtual Product Development de Caterpillar, a intégré la solution immersive de réalité virtuelle d’ESI dans ses procédés industriels pour accélérer le développement des machines.
     
  • Jean-Marie Hamy, Advanced Reactors & Design School Department Manager chez Framatome, qui a porté le projet ASTRID de déploiement de la solution de réalité virtuelle pour le développement de nouveaux réacteurs nucléaires. IC.IDO a permis de concevoir à la fois le design des futurs bâtiments ainsi que leur interconnexion. La solution s’est distinguée par sa facilité d’implémentation et son interopérabilité avec les modèles CAO issus de diverses sources. Les résultats ont été à la hauteur des objectifs : accélérer, grâce à une méthodologie de travail collaborative, la conception des produits « zéro défaut », limiter les interventions physiques en bout de chaîne, élaborer différents scénarios de simulation pour se projeter et étudier la faisabilité dans des environnements complexes, et enfin, favoriser la montée en compétence des équipes projets.

 

Mike Salari, Vice-président d'ESI Group et directeur régional pour les Amériques, a animé une discussion de haut niveau avec David Johnson, Vice-président de l'ingénierie de production et de la qualité des nouveaux modèles pour Nissan aux Etats-Unis, Scott Pryer, associé chez Pryer Aerospace et Beckwood Press et Marcus Paulo Nery, Responsable de la simulation virtuelle LATAM chez Fiat Chrysler Automobiles. Cristel de Rouvray, Directrice générale d'ESI Group, a animé un panel de réflexion avec Vincent Champain, SEVP Digital & IT chez Framatome, et Ignacio Martin, Directeur général de BiW R&D chez Gestamp. Au cours des deux panels, les intervenants ont pu partager les enjeux de transformation digitale de leurs sociétés et des bénéfices tirés des synergies entre les industries.

Avec cette série d’événements digitaux, ESI renforce son engagement pour la planète. Le Groupe estime qu’en évitant les déplacements physiques, il a contribué à économiser environ 223 tonnes de CO2 au total, soit l’équivalent de :

Retrouvez ici les replays d’ESI Live et de ses différentes présentations.